Le réseau des voisins dans Métro

0

« Le site de ma-residence permet de trouver une baby-sitter près de chez vous » et bien plus encore !
Pour le lancement de ma-residence.fr Métro dédie un papier au réseau des voisins, et décrit les nombreux services offert par ma-residence.fr ainsi que l’enthousiasme de la mairie de la cité phocéenne :

Marseille se lance dans le réseau social entre voisins

CRÉÉ : 13-02-2013 17:23

INITIATIVE – Avec le site Internet « ma-residence.fr », la ville de Marseille entend recréer du lien social entre voisins par le biais de services et de bons plans. Une version web des petites annonces améliorées.

Besoin d’une baby-sitter proche de chez vous ? D’un coup de main d’un voisin pour un problème informatique ? Pas de panique, ma-residence.fr peut vous aider. En quelques clics, ce site Internet, activé depuis mercredi à Marseille, vous permet de dénicher toutes les petites annonces de particuliers. Côté pratique, ces bons plans se trouvent avant tout à l’échelle de votre quartier ou même de votre immeuble.

Comment ça marche ? Comme un réseau social sur Internet classique, sauf que le côté services est mis en avant. Après l’inscription gratuite de votre profil (nom, prénom, adresse, etc.), vous accédez à une page Internet divisée en 4 rubriques : mon quartier, mon immeuble, mes centres d’intérêts et mes services. À vous ensuite de surfer sur le site pour trouver votre bonheur.

Un nouveau lien social

Au-delà de l’aspect pratique, le président de ma-residence.fr, Charles Berdugo, se veut catégorique : « le site permet une meilleure reconnaissance entre voisins » dans leur vie locale. « À la différence de la petite annonce laissée chez le boulanger, on peut laisser des recommandations sur telle ou telle personne. C’est un vecteur de confiance » affirme-t-il.

Reste à le prouver à l’échelle d’une grande ville. Si ce réseau social à réussi à séduire 26 % des foyers d’Evry, en Ile-de-France, c’est son premier test dans une ville de plus de 500 000 habitants. « On espère atteindre 12 % des foyers marseillais d’ici 15 mois » table le fondateur du site.

Un objectif partagé par la municipalité. « C’est un projet audacieux mais sur lequel nous comptons pour les initiatives entre marseillais » explique l’adjoint au maire délégué au civisme, Daniel Sperling. La ville n’a d’ailleurs pas hésité à débourser 4800 euros pour l’abonnement au site en plus de 15 000 euros pour la campagne d’affichage.
ERIC MIGUET

Partager.

A propos de l'auteur

Laisser une réponse